Le deuil des olives

Une dame très riche sonne son valet de chambre :
– Firmin, à partir d’aujourd’hui, vous ne servirez plus que des olives noires à l’apéritif.
– Bien madame la comtesse ? Mais pourquoi cela ?
– Monsieur le comte vient de décéder.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.