Le coup de la nuque

Un trapéziste avait un numéro extraordinaire qui se terminait de façon ahurissante : après un triple saut périlleux, il se rattrapait au trapèze par la nuque et restait suspendu ainsi, le cou tendu en arrière. Malheureusement, il passait en début de programme et personne ne faisait attention à lui.

Jusqu’au jour où le directeur du cirque qui l’avait engagé un peu distraitement arrive au tout début de son numéro et se rend compte de son intérêt :
– Vous êtes formidable, mon vieux. Rester suspendu par la nuque comme vous faites, là, et sans filet, c’est fabuleux. Dès demain, vous passerez en vedette américaine, à la fin de la première partie.

Le trapéziste est content et, le lendemain, il met véritablement le paquet. Tout au long de son numéro, le public attentif, contrairement à ce qui se passait en début de spectacle, est littéralement subjugué. Et quand, pour finir, le gars se rattrape et tient en équilibre par la nuque, c’est un véritable délire d’enthousiasme qui monte de la piste vers l’artiste !

Alors, grisé et reconnaissant, il salue…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.