Le corsage de la belle


Un brave homme a fait une conquête un soir au bois de Boulogne. Assis sur un banc avec sa partenaire, il entreprend de lui prouver son amour. A tâtons , comme il fait nuit noire, il dégrafe le corsage de la belle y plonge une main avide et gobe la généreuse poitrine qui lui est offerte. Soudain il se redresse:
– Ma parole ! T’as accouché y a pas longtemps : y a du lait qui vient !
– Chic alors ! C’est pas du lait, c’est mon furoncle qui vient de percer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.