Le commis-boucher et la vieille coquette

Un jeune commis-boucher, venu livrer un gigot chez une vieille coquette qui n’a pas désarmé, a été invité par la dame à une partie de Monopoly. – Ça, alors, s’écrie-t-il, en tirant sa première carte, je n’ai jamais eu un jeu pareil : « Vous ne passez pas par la case départ mais vous toucherez quand même 100 euros si vous vous rendez dans ma chambre à coucher, la porte à droite de la commode où est posé le téléphone. Déshabillez-vous et allongez-vous confortablement. Le temps de passer une nuisette etje vous rejoins.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.