Le colonel hasardeux

Au manège, deux jeunes sous-lieutenants de cavalerie contemplent avec amusement les évolutions de leur vieux colonel sur une monture rétive.
– Tombera pile ou face ?
– Je parie pour face.
– Et moi, pour pile.

Et, soudain, le colonel s’affale dans la poussière.
– Face, j’ai gagné, lance le sous-lieutenant vainqueur.

Le colonel s’époussette un peu, puis se dirige vers les deux hommes.
– Vous ferez huit jours d’arrêt chacun. Sachez que les jeux de hasard sont interdits pendant le service.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.