Le Belge et le carburant à fusées


C’est l’histoire d’un belge qui se rend à Kourou en Guyane pour voir décoller la fusée Ariane ; une fois que celle ci a décollé, il se rend à l’accueil pour demander où il pourrait trouver un souvenir pour sa famille. L’hôtesse lui propose plusieurs articles : un modèle réduit d’Ariane, un T-Shirt Ariane… Mais tout ça ne plaisant pas à notre gaillard, l’hôtesse lui propose de lui vendre un fût d’huile de la fusée. L’homme accepte en demandant en supplément des autocollants.

En rentrant chez lui , il pose le fût sur la cheminée. Le soir, sa femme lui propose des frites au dîner. Rien de plus normal… Cependant, notre ch’tit gars leur trouve un arrière goût :
– POUAH ! Mais qu’est-c’que t’as foutu là-dedans Bobonne ?
– Eh ben j’avais plus d’huile d’arachide alors j’ ai pris le fût sur la chem…
– QUOI ! C’est un fût d’huile de la fusée ! Je téléphone au docteur tout de suite.

Le docteur, après avoir écouté toute l’histoire, lui répond qu’il ne peut rien faire, qu’il faut attendre que lui et sa femme aient des symptômes… Quelques heures plus tard, dans la nuit, l’homme rappelle :
– Docteur, docteur ! le symptôme vient d’arriver, ma et moi femme avons pété. Que dois-je faire ?
– Vous m’appelez pour avoir fait des vents. VOUS VOUS FOUTEZ DE MA GUEULE ?
– OUI MAIS LE PROBLÈME C’EST QUE NOUS AVONS PÉTÉ À LIÈGE ET NOUS VOUS APPELONS DE BARCELONE !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.