Le belge condamné chez son médecin


C’est un belge qui va chez son médecin :
– Depuis quelque temps, je me sens patraque. Est-ce que je n’aurais pas besoin d’un peu de vacances, une fois ? – Je vais être franc, je sais que c’est un peu brutal, mais je dis toujours la vérité. Alors voilà, il ne vous en reste que pour deux mois…
– Si ce n’est que ça, c’est pas bien grave, je vais me prendre juillet-août !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.