La sirène nymphomane

C’est l’histoire d’une famille de quatre personnes, mère, père, et deux fils, qui ont une vache. Et pour eux, la vache est très importante, car elle leur procure le lait, des veaux, du beurre, des fromages…

Et, un matin, la mère sort pour aller traire la vache, et elle trouve la vache morte. Alors, très chagrinée, elle fait un arrêt cardiaque et meurt.

Une heure après, le mari sort et va à l’étable, et il trouve la vache morte et sa femme morte à côté. Frappé par les événements, il fait une rupture d’anévrisme, et meurt.

Un peu plus tard, le grand fils se réveille, et ne voyant pas ses parents, il sort les chercher, et les trouve tous les deux morts à côté de la vache morte. Alors, dégoûté de la vie et n’ayant plus de raison d’exister, il décide de se suicider, et va à la rivière pour se jeter dans l’eau.

Là, il voit une sirène qui est assise sur un rocher, et lui parle. Elle lui dit qu’elle connaît son malheur, et qu’elle peut ressusciter tout le monde, à condition qu’il fasse l’amour avec elle dix fois sans s’arrêter. Alors, le fils très content de cette nouvelle décide d’essayer. Et il essaye, mais au bout de sept fois, il n’en peut plus, et abandonne, alors, il se jette à l’eau et se tue.

Vers midi, le plus jeune fils se lève, et n’entendant aucun bruit, va à l’étable, et trouve la vache, sa mère et son père mort. Alors, dépité, il décide de se tuer dans la rivière. Mais là, il voit la sirène sur le rocher qui lui parle et lui dit qu’elle connaît son malheur, mais qu’elle peut tout arranger si il fait l’amour avec elle vingt fois sans s’arrêter.

Elle lui dit aussi que son grand frère a essayé, mais qu’il a échoué. Alors le jeune garçon réfléchit, et demande à la sirène.
– Vingt fois c’est tout ?

La sirène étonnée répond :
– Trente fois si tu veux.

Le garçon regarde la sirène et demande :
– Trente fois c’est tout ?

La sirène ne comprend pas trop et lui dit :
– Quarante fois si tu veux.

Le garçon lui dit :
– Quarante fois tu est sûre ?

La sirène répond :
– Oui.

Alors le garçon lui dit :
– Parce qu’hier soir, la vache, à la quarantième fois, elle est morte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.