La sanction de l’avocat

Les perles : la justice

L’avocat était tellement mauvais qu’à la fin de sa plaidoirie, l’accusation n’a pu s’empêcher de souffler ce mot caustique destiné à l’accusé : « Mon pauvre monsieur, vous allez prendre dix ans pour ce que vous avez fait, et dix ans de plus grâce à votre avocat ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.