La position indécente


Un monsieur très guindé pénètre dans un compartiment de chemin de fer, totalement vide. Soudain, au moment où retentit le signal du départ monte une super nana en mini-jupe qui s’assied sur la banquette en face. Elle croise plusieurs fois les jambes au point que sa jupette remonte jusqu’à découvrir sa plus tendre intimité. Après s’être copieusement rincé l’œil en faisant semblant de lire son journal, le monsieur se décide enfin à protester :
– Vous avez une pose tout à fait indécente, mademoiselle.
– Madame, rectifie la jeune femme.
– Excusez-moi, fait le monsieur, d’un ton narquois, mais vous êtes à contre-jour. D’ici, je ne pouvais pas voir ce détail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.