La plainte de la jeune fille

Une jeune fille accuse son soupirant de l’avoir un peu trop serrée de près, lors d’une des visites nocturnes qu’il avait l’habitude de lui rendre. Le Président du tribunal s’étonne :
– Mais, enfin, vous n’avez pas crié ?
– Oh ! si, monsieur le président.
– Mais… pas très fort.
– Non… c’est que, je craignais de réveiller maman.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.