La pilule de l’amour

Docteur, il faut que vous m’aidiez… Ma femme n’aime plus faire l’amour. Vous n’auriez pas quelque chose, un médicament, des comprimés que je pourrais lui donner ?
– Ecoutez non, je ne peux vraiment pas…
– Docteur, on se connaît depuis quoi, 15 ans maintenant ? Est-ce que vous m’avez déjà vu dans cet état là ? Non bien sûr ! Je suis désespéré. Je n’arrive plus à me concentrer, ma vie est devenue un enfer. Alors le Docteur se lève, va jusqu’à une étagère et prend une boite de comprimés. Puis il donne la boite au gars en disant :
– Normalement, je ne fais jamais ça. Ces pilules n’ont pas d’A.M.M. et tout cela est expérimental. Les premiers tests effectués montrent déjà qu’elles sont très très puissantes… Alors vous allez en donner UNE à votre femme. C’est bien compris, hein ? UNE SEULE.
– Docteur, elle est vraiment devenue TRES TRES froide vous savez. Vous pensez qu’une seule pilule suffira ?
– Une seule. Vous n’aurez qu’à la mettre dans son café par exemple: elle ne sentira pas le goût.
– D’accord docteur.

Le gars paie la consultation et rentre chez lui plein d’allégresse. Lorsque le dîner est terminé, il profite de ce que sa femme est repartie à la cuisine pour mettre une pilule dans le café de sa femme… puis après avoir hésité, il met une deuxième pilule dans le café…

Et à ce moment, il commence à être pris de remords en repensant à ce que lui a dit le médecin : les pilules sont très très puissantes…Alors il trouve la solution à son dilemme: il se verse lui aussi une pilule dans son café. Sa femme revient alors prendre le café à la table. Puis ils passent dans le salon, et là, après quelques minutes, la femme commence à se caresser doucement en soupirant, et puis d’une voix langoureuse elle murmure :
« Je veux un homme… »

Et le mari répond les yeux brillants :
« Moi aussi »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.