La pénibilité des cours de maths

– Je sais bien, dit un professeur de lycée, que mes cours de maths sont particulièrement soporifiques. C’est pourquoi je ne me formalise pas quand je vois un de mes élèves regarder discrètement sa montre. Mais ce que je ne supporte pas c’est qu’ensuite il la tapote du doigt, pour la faire repartir, en pensant qu’elle a dû s’arrêter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.