La nuit du cunni

C’est la nuit, une douce nuit d’été. Le jardin public est désert. Sauf deux amoureux sur un banc. Elle est assise. Il est à genoux entre ses jambes. Sa bouche remonte le long de ses cuisses. Et elle bredouille :
– Tu devrais enlever tes lunettes. La monture me fait mal…

Il enlève ses lunettes et il fouine avec délice. Alors elle lui dit :
– Tu devrais remettre tes lunettes ! Tu es en train de lécher le banc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.