La main du métro de sept heures


Dans le métro de sept heures du soir, une jeune fille sent une main masculine qui s’aventure en bas de ses reins. Elle se retourne et lâche :
– Dites donc ! Vous ne pourriez pas mettre vos mains ailleurs ?
– Euuh… fait une petite voix, je voudrais bien, mais je n’ose pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.