La main de la fille de l’industriel

– Monsieur, dit à un industriel un jeune homme très décidé, j’ai l’honneur de vous demander la main de votre fille. – Ah ! ah ! ricane l’autre et si je refuse ?
– En ce cas, je saurai ce qui me reste à faire.
– Vous suicider, peut-être ?
– Non. Vous faire cocu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.