La force du vent

C’est un homosexuel qui est au bord de la falaise d’Étretat. La lune est pleine, la mer est démontée, il n’y a personne sur la plage et pourtant il fait de grands signes en criant : « Ouououh ! Ouououh !»

Au bout d’un moment, un autochtone arrive et lui demande :
– Excusez-moi, jeune homme, mais ça fait une demi-heure que je vous vois faire des signes et il n’y a personne. Ça ne va pas ? Vous ne vous sentez pas bien ?
– C’est que j’ai regardé la météo hier soir, et ils ont annoncé pour cette nuit un vent d’ouest d’au moins dix noeuds. Alors moi j’attends !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.