La fermière appliquée

Une fermière, tirant la langue en signe d’application, est assise à la table de la salle commune, en s’escrimant sur un brouillon de lettre qui lui donne bien des difficultés.

Dans la chambre voisine, son mari, malade depuis de longs mois, l’interroge :
– Qu’est-ce que tu fais ?
– J’écris à maman pour la rassurer sur ton état. Dis donc, « funérailles », tu écris ça avec un « f » ou avec « ph » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.