Les avocats et la chose sexuelle

L’associé majoritaire d’un grand cabinet d’avocats d’affaires déambule dans son bureau climatisé de 120 m². Il s’ennuie. Après avoir consulté ses mails, il décide d’aller voir son principal associé (lui-même plongé dans une partie de Tetris en réseau). Une fois dans le bureau, il lui dit :
– Écoute, j’ai une terrible préoccupation à propos de mon épouse (l’héritière grâce à laquelle son cabinet possède ses clients). Je me demande si le fait de lui faire l’amour est une question de travail, ou est-ce juste une question de plaisir ?

Son associé embarrassé, lui répond sans trop se mouiller :
– Franchement, je n’en ai aucune idée…
– Tu as une heure pour me donner la réponse, ordonne le big boss.

L’associé court voir le manager qui lisait le journal tranquillement dans son bureau et lui pose le problème :
– Une question, si mon associé se tape sa femme, à ton avis, c’est une affaire de travail ou c’est juste pour le plaisir ?
– Alors là, j’en sais rien, lui répond-t-il.
– Tu as 55 minutes pour me répondre !

Le manager va voir son collaborateur senior, en pause :
– Si le big boss saute sa chérie, c’est du travail ou du plaisir ?
– Franchement je ne peux pas te répondre.
– T’as 45 minutes !

Celui-ci va voir son collaborateur junior.
– Si le vieux baise sa meuf, c’est du taf ou c’est juste pour le fun ?
– J’en sais rien.
– 20 minutes !

Le collaborateur junior va donc voir un de ses stagiaires, complètement débordé par le travail :
– Oh ! le stagiaire ! Une question ?
– Pas maintenant, j’ai du travail par-dessus la tête, j’ai pas le temps, j’ai plein de trucs à faire.
– C’est super urgent ! Il faut que tu répondes.
– Vas-y ! C’est quoi ? demande le stagiaire.
– Si le big boss fait l’amour à sa maîtresse, c’est du boulot ou du plaisir ?
– Arrête, trop facile, c’est du plaisir ! affirme le stagiaire.
– Attends ! Mais comment tu peux le savoir aussi vite ?

Le stagiaire répond, indigné :
– Dans ce cabinet, si jamais c’était du boulot, c’est moi qui serais en train de me la taper !

Faire l’amour, ou quoi ?

Un homme va voir son docteur pour lui demander conseil :
– Ma femme ne veut plus faire l’amour depuis plus de 7 mois !
– Je vois, demandez-lui de venir me voir.

La femme rencontre le docteur et ce dernier lui demande pourquoi elle ne veut plus faire l’amour avec son mari. La femme s’explique :
– Depuis 7 mois, je prends le taxi chaque matin pour aller au travail. Je ne gagne pas beaucoup d’argent, alors le chauffeur de taxi me demande toujours : « Alors, vous allez me payer aujourd’hui ou quoi ? ». Et comme je n’ai pas assez d’argent, je lui donne toujours le « ou quoi », vous voyez ce que je veux dire… Ce petit jeu me fait arriver en retard au travail, alors mon patron me demande : « Voulez-vous que je réduise votre salaire ou quoi ? ». Et oui, je donne encore un « ou quoi »… Lorsque je reviens du travail, je prends encore un taxi et le chauffeur me demande : « Allez-vous me payer cette fois-ci ou quoi ? ». Encore un « ou quoi ». Vous voyez, alors quand j’arrive à la maison je suis tellement épuisée que je ne veux plus de relations sexuelles avec mon mari…

Le médecin :
– Je comprends. Maintenant allons-nous le dire à votre mari ou quoi ?

Les crochets du couple

Un boxeur, victorieux à chaque combat, gagne énormément d’argent et offre à son épouse un train de vie somptueux. Pourtant, un soir, au retour d’un match, il trouve la maison vide avec une lettre bien en évidence sur la commode :
– Je te quitte, j’en ai assez de vivre à tes crochets.

Le culot de l’ivrogne infidèle

Le culot, c’est de rentrer saoul au milieu de la nuit, entouré d’un nuage de parfum, du rouge à lèvres sur les vêtements, de voir ta femme qui t’attend avec un balai à la main, et de lui taper sur les fesses en disant :
– T’énerve pas, c’est ton tour !