La fée clochette

Ce sont trois jeunes candidats à la prêtrise. L’évêque s’est déplacé spécialement au séminaire pour leur faire passer un dernier test : le test du célibat. L’évêque conduit les trois candidats dans une pièce, et leur demande de se déshabiller. Ensuite, il demande à chacun de s’attacher une petite clochette au pénis au moyen d’une ficelle toute fine.

Lorsque tout le monde est prêt, une superbe fille entre dans la pièce et vient se placer devant le premier candidat. Elle entame un strip-tease torride… mais n’a pas plutôt enlevé son soutien-gorge que l’on entend le « Tingingling ».

L’évêque prend alors la parole :
– Patrick, je suis vraiment désolé pour vous, mais votre manque de self control vous joue des tours. Emportez vos vêtements et courrez prendre une douche froide. Vous en profiterez pour prier et méditer sur votre faiblesse charnelle.

Pendant ce temps, la jeune fille qui s’était placée devant le second candidat avait continué son strip-tease. Arrivé à la petite culotte, l’évêque pu entendre le « Tingingling ».

L’évêque reprend alors la parole :
– Joseph, toi non plus, tu n’es pas capable de réfréner tes pulsions charnelle. Une douche froide et des prières pour toi aussi.

Et le second candidat quitte la pièce.

A ce moment, la jeune fille est déjà toute nue, en train de danser et prendre des attitudes toutes les plus suggestives devant le troisième candidat… mais RIEN. Elle a beau même se frotter contre le corps de l’éphèbe : Aucune réaction.

L’évêque est très satisfait et il dit :
– Michael, mon fils, je suis vraiment fier de toi ! Tu es le seul a avoir eu assez de force de caractère pour ne pas t’être laissé aller à tes pulsions charnelles. Tu deviendras un prêtre très rapidement. Maintenant tu peux aller rejoindre tes deux compagnons sous la douche…
« Tingingling »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.