La courte tête

Les perles : la justice

« Il est toujours battu d’une courte tête. Celle de son client », aimait à dire Me Henri Torrès d’un de ses confrères, du temps où la peine de mort existait encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.