La corvée de vieille tante


Une dame dit, étonnée, à une voisine :
– C’est vous qui êtes de corvée pour manier la pelle à neige ?
– Oui.
– Votre mari ne pouvait pas faire un travail aussi dur ?
– Je vais vous expliquer. Il fallait absolument que quelqu’un reste tout l’après-midi à la maison pour tenir compagnie à la vieille tante impotente que nous avons recueillie. Alors, nous avons tiré à pile ou face.
– Et vous avez perdu ?
– Non : J’ai gagné.

1/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.