La corde au cou


Le lendemain des noces, le jeune marié confie à son épouse :
– Franchement, ton père aurait pu trouver une autre formule pour me féliciter et me dire son bonheur de me voir t’épouser.
– Ah bon ? Qu’a-t-il dit ?
– Ouf !

Rate this post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.