La consultation écossaise

À minuit, le téléphone sonne chez un petit médecin de la banlieue d’Edimbourg, en Écosse.
– Je suis bien chez le docteur Burns ?
– Oui, monsieur.
– Ici le professeur MacGrégor. Pourriez-vous venir tout de suite me voir : je ne me sens pas bien.
– Mais certainement, professeur ! Mais puis- je savoir pourquoi vous me faites appeler, moi, un petit médecin de quartier ?
– Bien sûr, cher confrère. La raison est que je pratique des tarifs si élevés que je n’ai pas les moyens de me soigner moi-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.