La condamnation pour bras d’honneur


– Ce que c’est que la malchance ! Dit un homme qui vient de se voir condamner à deux mois de prison ferme. Un jour où je roulais à 130, sur une départementale, je vois un motard de la police, arrêté sur le bas-côté, en train de changer un pneu de sa moto. Je n’ai pas pu me retenir de lui faire un bras d’honneur…
– Et c’est ça qui vous a valu une sévère condamnation ?
– Entre autres. C’est surtout que, pendant que je me tournais pour me livrer à une innocente plaisanterie, je n’ai pas vu une voiture de police qui arrivait en sens inverse et que j’ai embouti.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.