L’heure du crime

Jean n’a ni montre ni réveille-matin. Son copain Paul s’étonne :
– Ça doit être génial quand tu veux savoir l’heure !
– Pas du tout ! Je me penche par la fenêtre et je regarde l’horloge de l’église qui est juste en face de chez moi.
– Et la nuit, comment fais tu ?
– C’est encore plus facile, je n’ai même pas besoin de me lever… Je prends ma chaussure et je tape contre le mur du voisin jusqu’à ce qu’il se mette à hurler : « C’est pas fini un vacarme pareil à deux heures du matin ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.