L’équitation écossaise

Un Écossais se met à l’équitation. Il s’équipe mais n’achète qu’un seul éperon.
– Un seul, lui demande le vendeur ?
– Mais oui, c’est bien suffisant : si je réussis à faire courir une moitié du cheval, l’autre devra bien suivre, non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.