L’échange de généraux entre juifs et américains

En 1967, le président Johnson appelle sur une ligne privée Golda Meir et lui dit :
– Pouvez-vous me prêter pour la guerre de Vietnam le général Dayan, je vous donnerai en contrepartie deux généraux que vous choisirez. Golda réfléchit un peu et dit :
– D’accord, General motor & General electric.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.