L’alerte aux pieds

Les perles : la police

Dans un immeuble de Fère-en-Tardenois (Aisne), un voisin détecte une odeur forte provenant de l’appartement de M. X. dont la porte est restée entrouverte. Il prévient immédiatement le centre de traitement des appels du service départemental d’incendie et de secours qui en informe le COG (Centre d’Opération de la Gendarmerie) de Laon (Aisne). Les militaires de la brigade locale et les services du Gaz de France sont dépêchés sur place. A 8h00, le COG reçoit le compte rendu suivant :
« Après vérifications, il s’avère que cette odeur nauséabonde provenait d’une paire de souliers appartenant à M. X. qui avait omis par ailleurs de fermer la porte de son appartement. Aucune fuite de gaz n’a été constatée. Le propriétaire des souliers suspects a été invité à fermer sa porte et… à ouvrir largement toutes ses fenêtres afin d’éviter toute asphyxie. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.