Du danger des mots d’amour


Un chasseur vient de tirer sur la femme de son ami sans, heureusement, la blesser sérieusement.
– C’est de ta faute aussi, dit- il pour se défendre, tu ne cesses de l’appeler : mon lapin, ma petite caille, ma biche, ma colombe. Tu ne pourrais pas lui dire « chérie » comme tout le monde ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.