Dissimulation épistolaire et puis scolaire

– Comment, demande un garçon à sa petite amie, étudiante comme lui, dissimules-tu mes lettres à la camarade dont tu partages la chambre ?
– Oh ! C’est très facile ! Je les range soigneusement dans ses livres de cours, en sachant bien qu’elle ne les ouvre jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.