Des affaires ou des clients

Les perles : la justice

Il y a des clients agréables, il en est aussi d’odieuse compagnie. Ce qui suscita un jour ce mot de Me Pierre Loewel : « La profession serait charmante s’il n’y avait que des affaires. Mais hélas ! il n’y a que des clients. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.