Ciel mon soldat !

Un soldat américain, après avoir passé six mois en Irak, a obtenu une permission de quinze jours. Fou de joie, il retrouve à Chicago sa jeune femme qui l’accueille, transportée d’enthousiasme. Après une soirée des plus mouvementées, ils s’endorment, éperdus de bonheur.

Au petit matin, la femme se met à rêver. Dans son sommeil, elle crie :
– Chéri, on frappe, c’est mon mari !

Aussitôt, mû comme par un ressort, le G.I saute du lit, rassemble ses vêtements épars et file se cacher dans un placard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.