Ciel mon soldat !


Un soldat américain, après avoir passé six mois en Irak, a obtenu une permission de quinze jours. Fou de joie, il retrouve à Chicago sa jeune femme qui l’accueille, transportée d’enthousiasme. Après une soirée des plus mouvementées, ils s’endorment, éperdus de bonheur.

Au petit matin, la femme se met à rêver. Dans son sommeil, elle crie :
– Chéri, on frappe, c’est mon mari !

Aussitôt, mû comme par un ressort, le G.I saute du lit, rassemble ses vêtements épars et file se cacher dans un placard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.