C’est pas encore la SNCF

Trois anciens amis se rencontrent et se donnent des nouvelles sur ce qu’ils deviennent.

Le premier dit : « Ben moi j’ai repris la petite épicerie de mon père. Je l’ai développée et ça marche pas trop mal. C’est pas encore Carrefour mais c’est une belle épicerie. »

« Et bien moi », dit le second, « j’ai repris la petite quincaillerie de mon père. Je l’ai développée et j’en suis très content. C’est pas encore Castorama mais c’est une belle quincaillerie. »

« Et ben moi », fait le troisième, « vous vous rappelez certainement que mon père était maquereau et qu’il faisait travailler plusieurs filles sur le trottoir. J’ai repris l’affaire et je l’ai développée. C’est pas encore la SNCF, mais c’est un beau bordel quand même ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.