Aimer une grosse, laide et vieille


Une femme à son mari :
– Dis, tu m’aimeras encore lorsque je serai grosse, laide et vieille ?
– Mais oui, je t’aime déjà.

Rate this post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.