Vivement l’heure de la traite !

Le sergent à ses hommes :
– En avant, les gars ! Vous rampez dans cette prairie et que personne ne vous distingue des vaches !
– Et si la fermière arrive pour traire ? demande un soldat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.