Une dent contre la prison


Les perles : la justice

Un dentiste exerçant en prison revendait clandestinement des marchandises aux détenus. Il leur a même fait passer des téléphones portables. Certains ont dit que la justice avait une dent contre lui. Il a écopé de deux ans de prison, dont un ferme. Plombage et cantinage ne font pas bon ménage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.