blague sur les voleurs

Le vol du cambrioleur

– Chéri, dit une dame à son mari, cette nuit, en m’éveillant, j’ai aperçu un cambrioleur qui était en train de fouiller dans le tiroir de la table de nuit.
– Il fallait crier : Au voleur !
– Pas si bête ! Rien ne sera plus simple à la police que de le retrouver. Regarde, sans qu’il s’en rende compte, je lui ai dérobé son portefeuille.

Le vol du tableau

Un individu se fait arrêter à la sortie du musée du Louvre. On le fouille et on trouve dans un sac un splendide petit tableau ressemblant à un Corot.
– Joli tableau ! fait le policier. Vous avez la facture ?
– Vous plaisantez, fait l’homme, je suis le peintre en personne. D’ailleurs, voyez, la toile n’est pas sèche !
Et l’homme montre le bout de ses doigts tout rouges.
– Ah bien, fait le policier, vous pouvez passer.

L’homme rentre chez lui et dit à sa femme :
– Tiens, chérie, d’abord, je te rends ton tube de rouge à lèvres qui m’a été très utile. Et maintenant pour toi, voici : joyeux anniversaire !

Et il lui donne le tableau.
– Oh merci… c’est une reproduction ?
– Non, c’est l’original. Le guichet où l’on vend les reproductions et les cartes postales était vraiment trop bien gardé.

Le voleur pas découragé

Pour décourager d’éventuels voleurs, un homme met une pancarte sur le pare-brise de sa voiture qu’il a laissé en stationnement :
« Ce véhicule ne dispose ni d’un lecteur de CD ni d’un GPS. »

Quand il revient, le soir, sa voiture a disparu et celui qui l’a dérobée a laissé, bien en évidence sur le trottoir, ce petit mot :
« Ne vous tracassez pas pour cela, je la ferai équiper. »