Le pari de la justice

Les perles : la justice

Une autre histoire de hold-up. Deux compères braqueurs, unis comme les doigts de la main, riaient, plaisantaient, ironisaient sous les yeux ahuris des policiers chargés de les surveiller étroitement, quand l’un d’eux eut l’irrévérence de se livrer avec son alter ego à des paris sur les peines que s’apprêtait à réclamer son accusateur. Il est vrai que l’un et l’autre n’avaient guère de soucis à se faire. Ils avaient près de cinquante années de prison au compteur judiciaire. Et savaient que la liberté ne serait pas pour demain.

Le hoquet nucléaire

Dans l’abri où se tient l’état-major de la force de frappe nucléaire, le président de la République met la main sur le bouton rouge qui se trouve au centre du pupitre de contrôle et dit à l’éminent militaire posté à côté de lui :
– Qu’est-ce que vous pariez, Général, que je vous fais passer votre hoquet ?

Échec et Rat

Animaux en folie #183

dessin de Yelch sur un chat et un rat jouant aux échecs
Échec et Rat

Chat : « On avait bien dit, si je gagne, je te mange ! »

La grisaille des avocats

Les perles : la justice

Pour égayer la grisaille du quotidien, une charmante avocate a trouvé une solution. Elle a sommé ses confrères de « caser » dans leurs plaidoiries le mot « Nutella », le mot « sycophantes », pas facile à placer, puisqu’il désignait les délateurs de voleurs de figues dans la Grèce antique, et l’expression non moins singulière : « Mort aux vaches ! » Mais les avocats sont des jongleurs de mots, des trapézistes du verbe. Et les candidats à ce jeu d’un genre nouveau ont relevé le défi. Le tribunal n’y a d’ailleurs vu que du feu. Reste à savoir ce que les avocats méritants ont bien pu gagner.

Le baiser de l’inconnu

Un jeune homme s’approche d’une charmante jeune fille et lui applique les mains sur les yeux en déclarant :
– Si vous ne pouvez deviner en trois fois qui je suis, j’aurais le droit de vous embrasser.

Alors elle, vivement :
– Dagobert, Napoléon, Churchill…