blague sur les miracles

Le dieu du golf

Jésus et Moïse jouent au golf. Jésus tape dans sa balle qui se pose sur une plante de l’étang voisin. Jésus s’approche, marche sur l’eau et va récupérer sa balle.

Puis c’est Moïse qui frappe. Il envoie lui aussi sa balle dans l’étang. Elle coule au fond. Il lève les mains : les eaux s’écartent et c’est à pied sec qu’il va chercher sa balle.

Arrive un vieil homme à la barbe blanche, il frappe la balle qui tombe sur un rocher, heurte un palmier, rebondit sur la tête d’un chameau, repart vers un mur, descend le long d’un toit puis roule droit vers le trou du parcours et rentre dedans. Et Moïse s’écrit :
– Jésus, c’est la dernière fois que je joue au golf avec ton père.

Le miraculé de l’aviation

Voyant un passager prendre place dans un Boeing avec, fixé au dos, un parachute, l’hôtesse s’étonne :
– Vous avez si peu confiance dans la fiabilité de nos avions ?
– Ce n’est pas cela mais j’ai un mauvais souvenir de mon service militaire que j’ai effectué dans l’aviation. Un premier avril, un petit malin avait affiché le mot « Toilettes » sur la porte utilisée pour larguer les parachutistes. Cette fois-là, j’ai atterri indemne sur une meule de foin, mais il est bien connu que les miracles n’ont lieu qu’une fois.

La popularité de Bill Gates

Un jour, Bill Gates prit son PC, et alla lire un peu les newsgroups. Et le pauvre, il constata qu’il n’avait pas trop la cote.

Alors il convoqua tous les journalistes des Etats-Unis, d’Europe et d’Asie dans sa maison près du lac Machin.

Il attendit que tout le monde ait préparé ses Canon et ses Nikon, et puis là, sûr de son effet, il traversa le lac en marchant sur l’eau !

Le lendemain, dans tous les newsgroups, on pouvait lire :
« Et en plus, il ne sait même pas nager ! »

L’interrogation du conducteur

Deux gendarmes voient passer une auto qui roule à toute vitesse ; ils la suivent des yeux jusqu’à ce qu’elle s’écrase dans un fossé. Comme les passagers sont miraculeusement indemnes, un des gendarmes les interroge :
– Qui de vous trois conduisait ?
– On sait pas… Hic… m’sieur… Hic… On était tous derrière…