La promesse des fleurs

Deux gars à la mine patibulaire se croisent dans la rue :
– T’aimes les fleurs ? dit le premier.
– Vouais, fait l’autre.
– Alors t’en auras demain.
Et il lui tire une rafale de mitraillette dans le ventre…

La loi de la nature

Les perles : la justice

De l’inénarrable Me Jean-Louis Bessis, avocat de Willy Voet dans l’affaire Festina, cette réflexion publique digne de figurer dans le dictionnaire des pensées majeures du XXe siècle : « Mourir plus tôt que la nature ne le voudrait, c’est être tué. »

Le voisin terrifiant

Un type entre dans un commissariat et explique :
– Mon nouveau voisin me fait peur.
– Pourquoi ?
– Il m’appelle sans cesse Henri IV.
– C’est une plaisanterie sans gravité.
– Si, c’est grave : il s’appelle Ravaillac.

La faute d’Omar

Les perles : la justice

« Omar m’a tuer » : assurément la faute d’orthographe la plus médiatisée des quinze dernières années. Qui l’a signée ? Ghislaine Marchai, la riche veuve de Mougins, au terme d’une agonie sanglante, pour désigner Omar Raddad, son jardinier marocain ? Ou bien quelque machiavélique assassin qui aurait voulu montrer du doigt Omar pour mieux s’épargner lui-même ?

La mouche du flic

« Quand un policier tue une mouche, il en trace toujours le contour à la craie. »

Pierre Légaré