Requiem pour un perroquet…

Une dame très bavarde demanda à un écrivain de lui écrire un quatrain-épitaphe pour son perroquet, son «coco chéri» qu’elle venait de perdre. Et l’écrivain inventa ce quatrain :
« Passant, ci-gît un perroquet
Qui, vivant, eut beaucoup d’adresse
Mourant, il laissa son caquet
Par testament à sa maîtresse. »

L’âne du village

Un curé de campagne découvre un beau matin, un âne mort devant sa porte. Il téléphone aussitôt au maire de la commune et demande qu’on enlève le corps.
– Mais, monsieur le curé, c’est votre métier d’enterrer les morts !
– C’est juste, mais la loi m’oblige à consulter la famille du défunt.

La blague dentaire

Quelle tête fait un patient à qui il manque des dents ?

Une tête d’enterrement…

Le risque de résurrection

Un américain part en vacances en Israël avec sa femme et sa belle-mère. Pendant le séjour, la belle-mère décède. Les pompes funèbres indiquent à l’américain et sa femme qu’un rapatriement coûte 5000 dollars alors que l’enterrement sur place coûte 100 dollars.

L’américain opte sans hésiter pour le rapatriement. Les pompes funèbres insistent et indiquent que le prix inclut une cérémonie en grande pompe. Mais l’américain ne change pas d’avis.

Une fois dans leur hôtel, sa femme s’adresse à lui :
– Chéri, je suis contente que tu aies choisi le rapatriement le plus onéreux, c’est vraiment une marque d’amour pour maman !

Son mari lui rétorque :
– Ici, ils ont enterré un certain Jésus il y a plus de 2000 ans et il est revenu 3 jours après sur Terre … Je ne voulais prendre aucun risque avec ta mère !

La gymnastique fatale

« Ma seule gymnastique, c’est d’aller aux enterrements de mes amis qui faisaient de la gymnastique pour rester en bonne santé. »

Georges Feydeau