Le bon goût des choses

La famille de Jeannot reçoit la tante Andrée qui a mis pour l’occasion une robe quelque peu extravagante. Jeannot la contemple durant un bon moment, puis se précipite et passe sa langue sur une de manches de la robe.
– Mais, voyons, Jeannot, qu’est-ce qui te prend ? lui dit la tante Andrée.
– Maman a raison, ta robe n’a aucun goût.

La logique sort de la bouche des enfants

Alors que sa grand-mère vient la chercher, avec son petit frère, pour passer le week-end, une petite fille s’indigne :
– Pourquoi toi et papy, vous n’avez pas des enfants à vous ? Comme ça, vous n’auriez plus à toujours emprunter ceux de papa et maman pour vous amuser.