Frotteur

Dans le métro à Paris, c’est l’heure de pointe et tous les voyageurs sont serrés comme des sardines. Un monsieur, littéralement collé contre une jeune femme, lui glisse à l’oreille :
– Vous êtes jolie à croquer !
– Je sais, dit-elle, mais savez-vous que les gens bien élevés ne mangent pas avec les doigts ?

Une côte en moins

Au Paradis terrestre, Ève fait une scène à Adam.
– Tu es rentré tard ce soir. Avec qui étais-tu ?
– Mais enfin, tonnerre ! réplique Adam, avec qui veux-tu que je te trompe ? Il n’y a que nous deux ici !

Ève n’est pas convaincue. Elle attend la nuit et quand Adam s’est endormi, elle lui compte les côtes du bout des doigts…

11 avril 2019 – Que serais-je sans doigt, qui vins à ma rencontre ?

Panique à la FI : Jean-Luc vote la loi Pacte sans faire exprès.
Mélenchon a-t-il un doigt de droite ?

dessin d’actualité humoristique sur le vote « par erreur » de Jean-Luc Mélenchon
11 avril 2019 – Que serais-je sans doigt, qui vins à ma rencontre ?

(caricature de Jean-Luc Mélenchon et Alexis Corbière)

Un doigt de Rothschild

Papa Rothschild, le banquier, a son fils qui va bientôt se marier. Il le prend à part et lui dit :
– Simon, mon fils, je ne t’ai jamais parlé de la vie, il est temps de te faire certaines révélations. Connais-tu au moins les doigts de la main ?
– Oui papa, il y a l’index, le majeur, le…
– Non, non, ce n’est pas ça, écoute bien, Simon mon fils.
– Oui papa.
– Il y a le doigt du voyage, le doigt de la direction, le doigt de la jouissance, le doigt du mariage et le doigt de la distinction, Simon mon fils.
– Oui papa et quels sont-il ?
– Le doigt du voyage, c’est le pouce, celui que tu lève quand tu fais du stop… Le doigt de la direction, c’est l’index, celui que tu lèves quand tu veux montrer quelque chose… Le doigt du mariage, c’est l’annulaire, c’est dans celui-ci que tu glisses l’alliance, Simon mon fils… Le doigt de la distinction, c’est l’auriculaire, c’est celui que tu lèves quand tu bois une tasse de thé… Et enfin, le doigt de la jouissance, c’est le majeur, celui-là tu le mouilles dans ta bouche et tu comptes les billets, Simon mon fils.

L’âge du calcul

Une petite fille, qui vient juste d’apprendre à compter sur ses doigts, fête ses cinq ans. Un ami de la famille lui demande :
– Quel âge as-tu ?

Et la petite fille, répond, sûre d’elle :
– Une main !