Une histoire de queue

Quelle est la différence fondamentale entre un homme et une femme ?

Un homme a toujours la même queue entre les jambes.

Rate this post

La viande masculine

Quelles sont les 3 meilleures sortes de viandes chez l’homme ?

La première sorte, c’est la saucisse ; La deuxième sorte, ce sont les boulettes. La troisième étant la tête de cochon…

Rate this post

L’augmentation pénienne

De : Le pénis
Destinataire : D.R.H.
Sujet : Compensation

Le pénis a l’honneur de solliciter une promotion et une augmentation pour les raisons suivantes :
– Doit toujours être dur à la tâche.
– Doit travailler dans les grandes profondeurs.
– Travaille la plupart du temps la tête en bas.
– Travaille en atmosphère confinée voire polluée, sans ventilation ni air conditionné.
– Assume sa tâche dans l’obscurité et l’humidité la plus complète.
– Doit savoir être sous pression en permanence et doit résister aux températures extrêmes.
– Ne dispose jamais de ses week-ends, encore moins de jours de congés.
– Travaille souvent en horaires décalés.
– Sait mettre « le nez dans la merde » quand il le faut.

De : D.R.H.
Destinataire : Le pénis
Sujet : Re : Compensation

La demande de promotion et d’augmentation a été refusée pour les raisons suivantes :
– Ne travaille pas 8 heures par jour.
– Ne répond pas instantanément à toutes les requêtes.
– Après une courte période d’activité, s’endort sur le lieu de travail.
– N’accorde aucune fidélité à son lieu de travail désigné.
– Nécessite d’être toujours « poussé au cul » pour donner le meilleur de lui-même.
– Quitte parfois le travail alors que celui-ci est à peine commencé.
– À la fâcheuse habitude de souiller son lieu de travail et de ne pas nettoyer en partant.

3 (60%) 1 vote

L’engin du plaisir

Cette chose très utile mesure en général dans les quinze centimètres.

Les deux sexes prennent du plaisir à l’utiliser. En temps normal, elle est là inerte, attendant l’action. On trouve à l’une de ses extrémités un buisson de poils qu’elle porte avec arrogance. Lorsqu’on l’utilise, c’est en l’introduisant promptement, et souvent vigoureusement.

Mais il y a les adeptes d’une utilisation rapide, comme ceux d’une utilisation lente : tout dépend du tempérament et de la condition physique.

Cependant la méthode d’emploi est toujours la même : des va-et-vient répétés dans une cavité chaude et humide et qui créent une très forte excitation de la zone concernée.

Si l’on prête l’oreille lorsque cette chose est en pleine action, on reconnaîtra aisément un bruit régulier résultant des frottements répétés dans la cavité lubrifiée.

Lorsqu’elle a finalement terminé son office, elle laisse dans la cavité humide une substance blanche, moussante, collante et un peu sucrée. On retrouvera aussi cette sécrétion sur elle-même et dans ses poils. Il faudra la nettoyer pour qu’elle soit à nouveau propre en attendant son prochain emploi.

Une fois de retour à l’état de repos, elle attend sagement sa prochaine utilisation. On pourrait l’utiliser deux à trois fois par jour, mais c’est un rythme d’utilisation que peu de personnes sont capables de soutenir.

Quelle est donc cette chose ?

Tout le monde l’aura bien évidemment deviné :

La réponse de cette devinette n’est autre que votre bien aimée… Brosse à dents !

Vous ne pensez vraiment qu’à ça, hein ?

Rate this post