L’hygiène des pères selon leur fils…

La maîtresse vient de rappeler à toute la classe les principes d’une bonne hygiène, et du coup, dans la cour de récréation, trois garnements se vantent à propos de la propreté dont font preuve leurs parents.
– Eh ben moi mon père, dit l’un des garçons, il est tellement propre qu’il prend jusqu’à trois douches par semaine !
– Bah, c’est nul ça, dit le deuxième. Mon père à moi, il prend une douche tous les matins !
– Ouah les nazes, se vante le troisième. Le mien, de père, il est tellement propre qu’il a jamais besoin de prendre de douche !

Le malus record

Les perles : les assurances

« Vous m’avez dit un jour que les automobilistes qui atteignent le malus maximum battent le record de la mauvaise conduite. Eh bien après l’accident que j’ai eu ce matin, vous pouvez vous vanter d’avoir parmi vos clients un homme qui vient de battre un record. »

Jolie comme un péché

Au confessionnal :
– Est-ce donc un si gros péché, mon père, que de prendre plaisir à entendre dire que je suis jolie ?
– Oui, car il ne faut jamais encourager le mensonge.

L’anguille de Marseille

Après sa matinée de pêche, Marius vient prendre son pastaga au Café des amis lorsqu’il tombe sur Dominique.
– Oh Dominique, il faut que je te raconte ce qui m’est arrivé ce matin ! J’avais pris ma barque et je pêchais tranquillement dans mon coin habituel lorsque je sens que ça mord. Je rembobine ma ligne, et qu’est-ce que je sors de l’eau ? Un bon mètre d’anguille ! Je remonte encore la ligne… Té voilà un deuxième mètre d’anguille qui arrive. Je continue à rembobiner ma ligne, encore, et je te sors 3 nouveaux mètres d’anguille. Mais c’est pas tout, le plus gros était encore dans l’eau, alors je tire sur ma ligne, et je tire, et je tire… Finalement je te sors vingt mètres d’anguille ! Té peuchère, l’anguille elle était tellement longue que j’ai dû la couper en plusieurs morceaux pour qu’elle rentre entière dans la barque !
– Eh bé dis donc…, dit Dominique, je suis admiratif. Mais tu sais, moi aussi il m’est arrivé un truc formidable à la pêche ce matin : en tirant sur ma ligne, je la sens qui est retenue. Alors je tire, je tire, je tire… Et finalement, je te sors un side-car allemand de la guerre 40. Tu te rends compte, un side-car ! Et c’est pas tout. Tu me croiras si tu veux, mais la lumière de son phare était ALLUMÉE !
– Oh Dominique… lui dit Marius, tu te fous de moi ? Tu sais que tu devrais pas te moquer comme ça !
– Bon d’accord, lui répond Dominique. Tu me coupes une quinzaine de mètres d’anguille et je veux bien éteindre le phare.

Le métier du père

Un collégien raconte à ses parents :
– On a fait un essai, en classe, sur le thème : « Le métier de mon père ». Ça m’inspirait et je me suis dit que mon texte serait sûrement le meilleur et que la prof le lirait à haute voix devant toute la classe.
– Alors, dit la mère, tu as raconté comment ton père, un des plus grands chirurgiens de ce monde, a déjà réussi plus de vingt greffes du cœur ?
– Heu… non. Pour impressionner les copains, j’ai raconté qu’il conduisait une voiture de pompiers.