Le sauté de veau

Venue passer les vacances à la campagne, une belle étudiante a fait la connaissance d’un jeune fermier timide. Celui-ci bavarde avec elle et la raccompagne au village. Passant devant un champ, il aperçoit une vache qui embrasse le museau de son petit veau.
– Ah ! dit-il, comme j’aimerais en faire autant !
– Qui vous en empêche ? répond la jeune fille. Après tout, ce veau est à vous.

Les préliminaires de brunes

Qu’est-ce que des préliminaires pour une brune ?

3 heures à saouler le gars et 6 heures à supplier.

La brune en construction

Comment savoir si une brune passe devant un chantier de construction ?

Les gars arrêtent de siffler.

La croisière s’amuse

Une dame plus très jeune entre dans une agence de voyages.
– Vous pouvez me conseiller quelque chose pour les vacances ? demande-t-elle à l’employé.
– Qu’est-ce que vous diriez d’une belle croisière en Méditerranée ? dit l’homme. Ça vous coûtera moins de 1.000 euros pour 15 jours.
– C’est une idée.
– Vous voulez voir les photos du paquebot, des cabines, de la salle des fêtes, de la piscine ?
– Non l’interrompt la dame. Mais si c’était possible, je voudrais voir les photos des membres de l’équipage…

Les vieilles outragées

Deux dames du club du troisième âge prennent le thé devant des petits gâteaux.
– Alors, quoi de neuf depuis la dernière fois qu’on s’est vues ?
– Oh, tu sais ce Monsieur Martin qui vient tout juste d’emménager à côté de chez moi et qui s’est inscrit tout de suite à notre club, eh bien hier soir, nous sommes sortis ensemble. Il est arrivé sur le pas de ma porte avec un bouquet de roses à la main. Ensuite, comme un vrai gentleman, il m’a emmenée au restaurant et nous avons pris un plateau de fruits de mer. Puis, toujours en gentleman, il m’a invité à prendre un verre au piano-bar. Sur le coup de minuit, il m’a raccompagné jusque chez moi, toujours avec la manière. Là, je n’ai pas voulu le laisser repartir comme ça, alors je l’ai invité à rentrer prendre un dernier verre. À ce moment-là, il s’est approché de moi et m’a arraché tous mes vêtements, il m’a tiré de force sur le lit et m’a fait subir les pires outrages !…
– Oh Mon Dieu, répond l’autre, et dire qu’il m’a donné rendez-vous ce soir ! Qu’est-ce que tu crois que je dois faire ?
– Ben, si j’étais toi, je mettrais des vieux vêtements.