blague support technique

Une souris bien protégée

Les perles : l’informatique

Un technicien de Compaq reçut l’appel d’un homme se plaignant du fait que sa souris n’était pas pratique à utiliser à cause de sa « protection ». Cette « protection » se révéla être le sac plastique dans lequel avait été livrée la souris en question.

Publicité

Les insultes de l’ordinateur

Les perles : l’informatique

Un technicien de Dell avait reçu un appel enragé d’un client qui se plaignait de la « grossièreté caractérisée » de son nouveau PC. Après quelques explications, le technicien en question confirma que le message « Invalide » qui apparaissait sur l’écran n’était pas une insulte à prendre au premier degré.

Le sous-verre informatique

Les perles : l’informatique

Dans la salle du support de Novell aux Etats-Unis :

Le client : « Bonjour, c’est le service après-vente ? »

Le technicien : « Oui, Monsieur. Que puis-je faire pour vous ? »

Le client : « Oui voilà, le sous-verre de mon ordinateur est cassé. Comme il est encore sous garantie, comment puis-je le faire réparer ? »

Le technicien : « Pardon ? Avez-vous dit un sous-verre ? »

Le client : « Oui, le sous verre qui est attaché sur le devant de mon ordinateur. »

Le technicien : « Un sous-verre ? Excusez mon étonnement. Comment l’avez-vous eu ? Il s’agissait d’une offre promotionnelle pendant un salon ? Peut-être d’une opération de merchandising organisée par Novell ? »

Le client : « Non, non, on me l’a livré avec l’ordinateur. Je ne crois pas qu’il s’agit d’une offre promotionnelle. Il y a marque X12 dessus si ça peut vous aider. »

Arrivé à ce point, le technicien de Novell fut pris d’une crise de fou rire en comprenant que le client avait pris le tiroir éjectable du CD-rom pour un sous-verre.

La hotline de la mort

humour, blague WordPerfect, blague traitement de texte, blague hotline, blague support technique, blague informatique, blague ordinateur, blague décoration, blague origine, blague connerie, blague panne, blague panne de courant, humour informatique

– « Ridge Hall computer assistant »; que puis-je pour vous ?
– Eh bien j’ai un problème avec WordPerfect.
– Quelle sorte de problème ?
– Eh bien j’étais en train de taper et soudain tout est parti.
– Parti ?
– Ça a disparu.
– Mmm. Et à quoi ressemble votre écran à présent ?
– À rien.
– À rien ?
– Il est vide ; il se passe rien quand je tape.
– Vous êtes toujours dans WordPerfect ou vous en êtes sorti ?
– Comment je sais ?
– Pouvez-vous voir le prompt C:\ à l’écran ?
– C’est quoi un prompte Cé deux points anti slash ?
– Laissez tomber. Pouvez-vous bouger le curseur à l’écran ?
– Y a pas de curseur. Je vous ai dit, il se passe rien quand je tape.
– Est-ce que votre moniteur est allumé ?
– C’est quoi un moniteur ?
– Le truc avec l’écran qui ressemble à une télé. Est-ce qu’il y a une petite lumière qui vous dit qu’il est allumé ?
– Je sais pas.
– Et bien regardez à l’arrière de votre moniteur et regardez où va la prise de courant. Vous pouvez voir ?
– Je pense…
– Bien ! Suivez le cordon jusqu’à la prise, et dites-moi si elle est branchée. – Oui.
– Derrière le moniteur, avez-vous remarqué qu’il y avait deux cables branchés à l’arrière ?
– Non.
– Et bien il y en a deux. regardez à nouveau et trouvez le deuxième.
– …Oui, c’est bon.
– Suivez-le et dites-moi s’il est solidement branché à l’ordinateur.
– Je ne peux pas l’atteindre.
– Oh. Pouvez-vous le voir ?
– Non.
– Même en vous penchant ou en vous mettant à genoux ?
– Oh non, c’est juste que je n’ai pas le bon angle, il fait si sombre.
– Sombre ?
– Oui, le bureau est éteint, la seule lumière vient de la fenêtre.
– Et bien allumez la lumière.
– Je ne peux pas.
– Pourquoi ! ?
– Parce qu’il y a une panne de courant.
– Une panne… Aha ! Voila la raison. Est-ce que vous avez encore les manuels et les boites et l’emballage que vous avez eus avec l’ordinateur ?
– Heu… Oui, c’est dans le placard.
– Bien ! Allez les chercher, débranchez votre système, emballez-le comme c’était quand vous l’avez eu. Et rapportez-le au magasin ou vous l’avez acheté.
– Vraiment ? C’est si sérieux ?
– J’en ai peur.
– Et qu’est-ce que je leur dit ?
– Dites-leur que vous êtes trop con pour posséder un ordinateur.

Tiré de l’enregistrement d’une véritable Hotline…