blague supplice

Trois légionnaires dans le harem

blague légionnaires, blague sultan, blague harem, blague punition, blague sexe, blague métier, blague supplice, blague fellation, humour pipe, humour

Trois légionnaires, égarés dans les sables africains, ont été capturés par les gardes d’un sultan arabe, au moment où ils venaient de s’introduire dans son harem. On les emmène, enchaînés, au pied du trône, et le sultan leur déclare avec un sourire mauvais :
– Quiconque a tenté de séduire ou d’approcher mes femmes doit souffrir par où il a pêché… Cependant, vous aurez le choix du supplice qui vous privera de vos attributs virils. Vous, le premier, que faisiez-vous dans l’existence ?
– J’étais bûcheron, fait le gars, piteusement.
– Alors, on vous la hachera ! Et vous, le second ?
– J’étais pompier…
– Alors, on va vous la brûler !

À ce moment, le troisième légionnaire se met à sauter de joie et il crie :
– Et moi, j’étais marchand de sucettes, marchand de sucettes !

La femme trop dépensière

Un type se plaint à un ami que sa femme est très dépensière.
– Le matin, elle me dit : « Donne-moi de l’argent ! ». Le soir, elle me dit : « Donne-moi de l’argent ! ». Le lendemain, à peine levée, elle me dit : « Donne-moi de l’argent ! ». Mais mon vieux, crois-moi, c’est un supplice, cette manie de dire : « Donne-moi de l’argent ! »
– Et tu lui en donnes ?
– Non, jamais !

Publicité

Jeanne d’Arc au bûcher

Avant d’aller sur le bûcher comme il était 4H, elle a dit aux anglais :
« Je veux mon thé ! »

Il paraît que les derniers mots qu’elle aurait dit à ses juges, sur le bûcher étaient :
« Je veux descendre ! »

Et elle a même ajouté ensuite :
« Vous ne m’avez pas crue, vous m’aurez cuite ! »

D’autres affirment que elle aurait plutôt déclarée :
« Quel malheur de mourir vierge, le feu au fesses ! »

Ou encore :
« Mon pucelage pour un pompier ! »

Finalement, on peut dire que Jeanne d’Arc aussi était femme au foyer… Surtout vers la fin…

Quand elle en a eu marre de bouter l’Anglois hors de France, Jeanne d’Arc décida d’arrêter de travailler. Elle inventa la retraite aux flambeaux.

A propos de Jeanne d’Arc, saviez-vous qu’elle était toxico ? Sous son bûcher, on a trouvé 500 grammes d’héroïne pure.

D’autres pensent qu’elle avait décidé de passer des examens, et pour cela, elle était partie bûcher son anglais à Rouen …. !