blague striptease

Les fourches de la justice

Les perles : la justice

Au portique de sécurité d’un palais de justice, un prévenu libre n’en finit pas de « sonner ». Après s’être débarrassé de ses clés et pièces de monnaie, il passe et repasse. Mais le portique « sonne » toujours. Il ôte bijoux, montre et ceinture, mais l’obstacle continue de lui opposer une vive résistance. Du coup, il tombe pantalon et chemise et franchit le portique devant des policiers bouche bée. Le plan Vigipirate tourne parfois au strip-tease gratuit.

Publicité

L’œil d’aigle du recruteur

– Pour cette place, dit un chasseur de têtes, j’ai besoin de quelqu’un qui soit très observateur.
– Je suis votre homme.
– Pouvez-vous le prouver ?
– L’autre jour, je suis allé dans un cabaret de strip-tease et, à la fin du spectacle, j’avais remarqué une chose : la strip-teaseuse vedette a un œil légèrement plus petit que l’autre.

Le pianiste qui joue d’oreille

Un pianiste se présente au directeur d’une boîte de nuit.
– Vous savez, lui dit-il, je joue uniquement d’oreille.
– Est-ce que vous ne seriez pas capable de lire une partition ?
– Si. Mais j’ai pris l’habitude de ne pas garder mes yeux fixés sur le piano à mes débuts, alors que je venais d’être engagé dans un cabaret de strip-tease.

L’avocat et ses copains au bar à strip-tease

C’est trois copains, un ingénieur système, un hotliner et un avocat qui sortent un soir dans un bar à strip-tease.

Alors qu’une superbe fille s’approche de leur table et vient trémousser son derrière juste sous leur nez, l’ingénieur sort un billet de 20 euros, donne un coup de langue sur une fesse de la fille et y colle le billet.

Pour ne pas être de reste, le hotliner sort un billet de 50 euros, donne un coup de langue sur l’autre fesse de la fille et y colle son billet.

Alors la fille vient poursuivre son show devant l’avocat…

… qui sans se démonter sort sa carte bleue, la fait glisser dans la raie du cul de la fille, et récupère les deux billets de ses potes !